PASSERELLE 45 est une association animée par cette volonté de favoriser l'inclusion sociale et professionnelle des personnes confrontées à des troubles psychiques pour leur offrir une véritable autonomie respectueuse de leurs préoccupations et de leurs besoins de compensation.

C'est une association animée de cette volonté d'explorer des solutions durables pour soutenir les personnes à mieux vivre. Pour orienter son action, elle se base sur « les valeurs de référence de l'UNAFAM : les repères pour l'action », qu'elle a décidé de s'approprier, parfois en les adaptant.

En conséquence PASSERELLE 45 cherche à :

Explorer sans relâche et mettre en œuvre tous les moyens susceptibles d'améliorer la santé et les conditions de vie de ceux qui souffrent de troubles psychiques.

Agir en toute indépendance vis à vis des organisations syndicales, des partis politiques et des confessions religieuses ainsi que des groupes de pression commerciaux ou organisationnels.

Briser le tabou attaché aux maladies mentales et au handicap psychique ; agir pour que la société porte « un autre regard » sur elles ; lutter contre toute forme de stigmatisation.

Rappeler en toutes circonstances la dignité de la personne, quels que soient la maladie ou le handicap dont elle souffre.

Défendre le rôle primordial de l'entourage, le plus souvent familial, dans l'accompagnement d'une personne souffrant de troubles psychiques en sachant reconnaître et entendre la souffrance présente de cet entourage.

Favoriser le dialogue entre pairs, source d'enrichissement mutuel pour qui partagent le même vécu.

Collaborer avec l'ensemble des organisations actives dans le champs du handicap psychique.

S'engager chaque fois que possible, afin d'agir en réseau et de travailler en partenariat, dans l'alliance avec les organismes, les institutions et les professionnels mobilisés dans les champs de la maladie, du handicap, de l'inclusion sociale...

Développer et gérer des actions, dispositifs, structures, établissements ou services destinés aux personnes fragilisées par leur maladie et/ou leur handicap psychique.